feuilletoirs
Honoré Daumier (1808-1879)





















L'Histoire ancienne
Entre décembre 1841 et janvier 1843, Honoré Daumier publie dans le Charivari une suite consacrée à l'Histoire ancienne : cinquante planches aux thèmes antiques, dont dix-sept illustrant l'Iliade, l'Odyssée et le Télémaque de Fénelon. "Seul, sans mission scientifique, Daumier a parcouru la Grèce, s'inspirant là où un beau sentiment l'attachait, pleurant là où une touchante tradition l'attendait. Dessinant jour et nuit, il a retrouvé enfin le sentiment grec primitif." précise le journal satirique. Le caricaturiste veut insuffler "la vie, le mouvement, l'intimité, tout ce qui a manqué" aux héros grecs pétrifiés par la statuaire antique. Certaines illustrations, dessinées en relief, rappellent les stèles funéraires grecques que Daumier modernise par des effets de perspective ou de raccourcis. Pour chaque planche, un commentaire de quelques vers, une "traduction" farfelue d'Homère, une "poésie légère", soulignent le regard ironique porté par Daumier sur l'Antiquité.