Le cheval de Troie
Roman de Troie
Benoît de Sainte-Maure, auteur, Venise ou Padoue, vers 1340-1350.
Parchemin, 209 f. (33,5 x 24 cm)
BnF, Manuscrits, français 782 fol. 175v
© Bibliothèque nationale de France
"L'objet merveilleux qu'avait érigé Epius (je n'ai pas plus de détails sur cet objet), ils l'ont monté, à l'aide de machines, de cordages et de câbles, sur quatre roues énormes et très solides. Puis, tous ensemble, ils s'y attelèrent. Pas un ne se dérobe : chacun tire, pousse, s'évertue. Ils ont eu beaucoup de peine à faire avancer cette machine en forme de cheval." (Benoît de Sainte-Maure, Le Roman de Troie, v. 25895-25904, trad. Emmanuèle Baumgartner et Françoise Vielliard.)
Rédigé vers 1165 par Benoît de Sainte-Maure, le Roman de Troie est un long poème fondé sur deux résumés tardifs de l'œuvre d'Homère, écrits en prose respectivement aux IVe et VIe siècles par Dictys de Crète et Darès le Phrygien, qui passaient au Moyen Âge pour avoir participé aux événements, l'un dans le camp des Grecs, l'autre dans celui des Troyens. Reçu avec succès, l'ouvrage bénéficia de l'engouement de l'Italie du trecento pour la littérature française. Le présent exemplaire est doté d'une illustration continue et légendée. La peinture du feuillet 175 verso montre les Troyens introduisant le cheval fatidique, désigné par la rubrique "Le cevaus de bronz", dans leur cité dont la porte a été agrandie à cet effet.

Des commentateurs ont cherché à démystifier le cheval de Troie. Pausanias pensait que les Grecs avaient utilisé un engin en forme de cheval pour enfoncer les murailles de Troie. Selon le mythologue Robert Graves, "il est probable que Troie soit tombée grâce à une tour en bois montée sur des roues, recouvert par des peaux de chevaux, mouillées, pour la protéger contre les traits enflammés, et qu'on aurait poussée contre les points faibles de la défense qui étaient connus". L'archéologie atteste en effet d'une rupture dans les fortifications qu'Homère ou ses informateurs ont sans doute remarquée, faisant dire à Andromaque qu'à cet endroit la cité est mal protégée.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander