Du cheval de bois homérique au cheval de bronze médiéval
Recueil des histoires de Troie
Raoul Le Fèvre, auteur, Flandre, 1495.
Parchemin, 293 f. (38,5 x 26,5 cm)
BnF, Manuscrits, français 22552 fol. 277v
© Bibliothèque nationale de France
Après dix ans et la mort de tant de héros, la guerre se trouve dans une impasse quand Ulysse, inspiré par Athéna, imagine une ruse pour pénétrer la cité : un gigantesque cheval de bois renfermant des soldats dans son ventre. Une fois le cheval achevé, les Grecs l'abandonnent sur le rivage, brûlent leur camp et se cachent dans l'île de Ténédos, laissant derrière eux le seul Sinon, un espion devant convaincre les Troyens d'accepter cette offrande à Athéna. Malgré les craintes de Laocoon et de Cassandre, le cheval est introduit dans la cité en liesse. La nuit tombée, alors que les Troyens dorment profondément, Ulysse libère ses hommes qui ouvrent les portes de la citadelle aux troupes grecques embusquées.

Raoul Le Fèvre achève entre 1464 et 1465 son Recueil des histoires de Troie composé à la demande de Philippe le Bon, duc de Bourgogne. Il s'inspire de l'ouvrage de Boccace sur la généalogie des dieux et d'un florilège du XIVe siècle sur l'histoire de Troie attribué à l'auteur espagnol Leomarte. Datée de 1495 et luxueusement illustrée pour le grand bailli du Hainaut, Antoine Rolin, la présente copie consacre la page entière du feuillet 277 verso au subterfuge des Grecs. Le flanc du cheval d'airain est ouvert, tel un coffre, libérant les soldats qui se constituent en groupe pour exterminer les habitants de Troie saisis dans leur sommeil et incendier la ville. Celle-ci ressemble à une cité de la province du Hainaut de la fin du XVe siècle dans une Antiquité transposée.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander