L'île de Chio : une des patries présumées d'Homère
Voyage fait en Grèce par les ordres du roi et sous les auspices de Monseigneur le comte de Maurepas
Claude-Louis Fourmont (1683-1745), auteur ; Étienne Fourmont (1683-1745), auteur, 1728-1730.
BnF, Estampes et Photographie, NAF 1892 fol. 63
© Bibliothèque nationale de France
Une Vie d'Homère rapporte que le Poète serait né à Smyrne et qu'il s'installe à Chios où il aurait composé son œuvre et fait école. Chios (ou Chio) est une grande île grecque située en mer Égée, à proximité de l'actuelle Turquie. Au nord de la capitale, non loin du rivage, se trouve le rocher de Daskalopetra, la pierre légendaire d'où Homère aurait enseigné ses chants. L'île accueillait en effet la "confrérie des Homérides", un groupe de rhapsodes qui prétendaient descendre spirituellement d'Homère et perpétuaient son œuvre en la chantant à travers la Grèce.
C'est au XIe siècle avant notre ère que des colons venus d'Athènes s'établissent à Chios. Riche et prospère, redoutée pour sa flotte militaire et commerciale, la cité devient l'une des importantes d'Ionie, cette ancienne contrée grecque d'Asie mineure. Les vestiges les plus anciens découverts sur l'île remontent au IVe millénaire. Une épave de l'âge du bronze atteste d'échanges commerciaux établis avec les civilisations minoennes et mycéniennes.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander