Reconstitution de Troie
D'après le Dr Manfred Korfmann.
Project Troia, Université de Tübingen, Allemagne
© Université de Tübingen, Allemagne, 2007
La cité exhumée par Schliemann n'était qu'une fort modeste forteresse sise sur l'étroite butte d'Hissarlik. Il faut attendre 2001 pour que des mesures électromagnétiques effectuées par le Dr Korfmann révèlent qu'au pied de la citadelle s'étendait une ville basse capable d'accueillir jusqu'à dix mille habitants.

Les dernières révélations archéologiques permettent aujourd'hui de se faire une idée précise de la véritable Troie : une cité anatolienne prospère, située aux confins du monde oriental et dressée face à un Occident qui s'arme et s'organise. Carrefour commercial des routes maritimes et terrestres vers l'est, Troie suscite au XIIIe siècle avant notre ère la convoitise des Grecs qui durent mener plusieurs expéditions militaires, avant que la cité ne soit dévastée par un violent incendie puis abandonnée cinq cents ans. Troie renaît comme colonie grecque à l'époque d'Homère qui, ne sachant rien des Hittites, prête à ses Troyens les mœurs de son propre monde.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu