Flotte grecque devant Athènes [Aulis]
Recueil des histoires de Troie
Raoul Le Fèvre, auteur, Flandre, 1495.
BnF, Manuscrits, français 22552 fol. 223v
© Bibliothèque nationale de France
N'ayant pas de pilote sachant les conduire à Troie, les Grecs débarquent par erreur une première fois sur la côte asiatique, en Mysie qu'ils ravagent, se croyant en Troade. Là règne un fils d'Héraclès, Télèphe, qui parvient à les repousser jusqu'aux navires. Quand Achille le blesse, les Grecs découvrent leur méprise. Ils reprennent la mer mais une tempête disperse leurs vaisseaux. Chacun rentre alors chez soi. Après cet échec, Agamemnon réclame directement sa belle-sœur à Priam qui la lui refuse : les Troyens sont bien décidés à garder Hélène, quoiqu'il puisse leur arriver.

L'auteur fait se rassembler la flotte grecque dans le port d'Athènes en lieu et place d'Aulis. Une erreur sans doute due au prestige de la cité d'Athéna autant qu'aux multiples remaniements à travers lesquels les hommes du Moyen Âge ont connaissance du mythe. Mais ce choix reste géographiquement plus pertinent que la baie d'Aulis, très éloignée de Mycènes et engoncée dans un étroit détroit.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander