Priam, Pâris et Déiphobe partent pour la XIe bataille
Roman de Troie
Benoît de Sainte-Maure, auteur, Venise ou Padoue, vers 1340-1350.
BnF, Manuscrits, français 782 fol. 113
© Bibliothèque nationale de France
Dans l'Histoire de Troie, les mortels éclipsent les dieux et expriment envers les femmes des sentiments si proches de la courtoisie qu'ils prennent place dans la tradition chevaleresque. La guerre de Troie quitte le domaine historique pour entrer dans la littérature médiévale avec le Roman de Troie, écrit vers 1160 par Benoît de Sainte-Maure. Tout en suivant la trame "historique" du récit, l'auteur développe nombre de combats héroïques mettant en scène des chevaliers sur le modèle du roman courtois.

Avatar de la littérature chevaleresque, le genre du "roman antique" apparaît dès le XIIe siècle, lors de la renaissance littéraire qui caractérise cette époque. Il regroupe trois "romans", c'est-à-dire trois poèmes en langue romane : le Roman de Troie, version romanesque de l'Histoire de Troie, le Roman de Thèbes qui retrace l'histoire d'Œdipe, et le Roman d'Alexandre reprenant la légende d'Alexandre le Grand.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander