Héraclès contre le triple Géryon
Héraclès contre le triple Géryon
Héraclès contre le triple Géryon
Amphore chalcidienne attribuée au peintre des Inscriptions, Italie méridionale, Reghion (?), Trouvé à Vulci, 1828-1831, 540-530 av. J.-C..
Céramique à figures rouges. H. 41,4 cm ; D. 27,3 cm. Inscriptions : ATHENAIE – HERAKLES – GARVFONES – EVRVTION
BnF, Monnaies, Médailles et Antiques, Luynes.714 – De Ridder.202
© Bibliothèque nationale de France / CNRS - Maison Archéologie & Ethnologie René Ginouvès
Géryon, fils de Chrysaor et donc petit-fils de la Gorgone Méduse, était un monstre à trois corps habitant dans les confins occidentaux sur l’île d’Érythie ; il possédait d’immenses troupeaux de bœufs, gardés par le berger Eurytion et Orthos, son chien à deux têtes. La capture de ces bœufs est le dixième des Travaux d’Héraclès.
Cette belle amphore figure ce combat sans interruption autour de la panse. Héraclès est reconnaissable à la peau de lion qui lui couvre la tête. Accompagné d’Athéna à la lance, dont les grands serpents de l’égide surgissent de toutes parts, il attaque à l’arc le triple monstre qui lui fait face, dont on voit les trois têtes parallèles, dissimulées par des casques corinthiens aux hauts cimiers. Ils attaquent de trois lances et se protègent de trois boucliers, dont l’un est orné d’un aigle en vol qui souligne l’élan en avant du combattant. Le berger Eurytion et le chien Orthos sont déjà à terre, morts sous les flèches d’Héraclès.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander : page1, page2