Persée contre les Gorgones
Persée contre les Gorgones
Lécythe attique, Athènes, vers 530 av. J.-C..
Céramique à figures noires. H. 14,9 cm ; D. 7,5 cm
BnF, Monnaies, Médailles et Antiques, Luynes.713 – De Ridder.277
© Bibliothèque nationale de France / CNRS - Maison Archéologie & Ethnologie René Ginouvès
Le héros Persée, s’il n’est pas le plus populaire, est le plus ancien des héros grecs, réputé avoir vécu trois générations avant Héraclès. Fils de Zeus et Danaé, à laquelle le dieu s’est uni sous forme de pluie d’or, il est envoyé par le roi Polydectès tuer Méduse, la seule mortelle des trois Gorgones. Filles de Phorkys, elles habitaient hors du monde, au-delà du fleuve Océan ; il était impossible de les voir : d’un regard elles changeaient quiconque en pierre. Persée a donc dû ruser pour approcher Méduse endormie : aidé d’Athéna et Hermès, il s’était équipé du casque d’Hadès qui le rendait invisible, des sandales ailées qui le firent voler, de la faucille pour décapiter le monstre et de la kibisis, besace pour mettre la tête.
Epaules et pieds ailés, les Gorgones ont sur ce petit lécythe une effrayante face ronde aux traits léonins, les yeux écarquillés, la bouche grimaçante et la langue pendante ; des serpents jaillissent de la chevelure et leur servent de ceinture. Le peintre a ici figuré le moment juste après la décapitation : le corps de Méduse tombe à terre tandis que ses sœurs se précipitent sur le héros.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander