Retour
Suite
Le mythe antique
La fuite d'Énée
Surpris par l'invasion des Grecs, Énée comprend que Troie est perdue. Entrevue en songe, l'âme d'Hector lui-même l'incite à fuir la cité en flamme. Portant son père, le vieil Anchise, sur son dos et tenant son fils Ascagne par la main, Énée s'enfuit chargé des dieux les plus sacrés de Troie : les Pénates et le Palladion. Agamemnon l'aurait vu, mais il décide de l'épargner devant tant de piété filiale. Commence alors pour Énée un long voyage qui devait le mener à Carthage, où il séjournera quelques temps auprès de la reine Didon, avant de guerroyer en Italie où ses descendants fonderont Rome, la "Nouvelle Troie", selon la volonté de Zeus.
Énée quittant Troie en flammes
Virgile, Énéide
Vers 1500
BnF, Manuscrits, Français 861 fol. 3
25/26