Retour
Suite
Le cheval de Troie
L'archétype du stratagème
Le cheval de Troie illustre une manière grecque de faire la guerre : le stratagème, c'est-à-dire l'usage de la ruse pour tromper l'ennemi en jouant notamment sur ses opinions ou ses passions. En l'occurrence, les Grecs s'appuient sur les croyances troyennes pour mener à bien leur stratagème : le cheval de bois serait une offrande exigée par Athéna pour expier le vol du Palladion, son effigie troyenne. Mais s'il était introduit dans la cité, l'éternelle protection de Troie serait assurée. Aussi les Grecs ont-ils donné à cette offrande une taille gigantesque afin qu'elle ne puisse passer les portes ! Quant au piège visant à feindre de lever un siège, il a très souvent fonctionné dans l'Histoire.
La chute de Troie
Giovanni Colonna,
Mare historiarum
, 1448-1449.
BnF, Manuscrits, Latin 4915 fol. 44

L'enluminure montre plusieurs scènes de la chute de Troie. Les Grecs mettent d'abord le feu à leur campement et rembarquent pour se cacher derrière l'île de Ténédos. Puis les Troyens abattent les murs de leur cité pour faire entrer le cheval. Une fois à l'intérieur des remparts, les Grecs massacrent les Troyens et incendient la cité.
10/11