Retour
Suite
Les boucliers
Le bouclier d'Achille
Au XVIIIe siècle, l'existence d'Homère est mise en doute par les Modernes dans leur querelle avec les Anciens. Jean Boivin, professeur de grec au Collège royal et membre de l'Académie, veut alors démontrer la vraisemblance du bouclier d'Achille. Il en demande le dessin à Nicolas Vleughels pour illustrer son Apologie d'Homère. Cette reconstitution reste assez fidèle au texte, avec en son centre l'univers, entouré de douze scènes de la vie humaine : trois sur la ville en paix, trois sur la ville en guerre, trois sur l'agriculture, trois sur la vie pastorale.
Le bouclier d'Achille
Par Nicolas Vleughels. Publié dans : Jean Boivin, Apologie d'Homère et Bouclier d'Achille. Paris, 1715.
BnF, Estampes, Sa 45 folio
6/12