En enlevant Hélène, l'épouse du roi Ménélas de Sparte, le prince troyen Pâris ligue tous les Grecs contre Troie. Leur flotte se rassemble à Aulis sous le commandement d'Agamemnon et s'élance vers la Troade après le sacrifice d'Iphigénie.
Le siège de Troie durera dix ans avant que la cité ne tombe grâce à une ruse d'Ulysse : le cheval de bois.
Après la chute de Troie, Ulysse débarque en Thrace, pille les Kikones, alliés des Troyens, et reprend la mer chargé de captives et de biens.
Mais son escadre échoue à doubler le cap Malée : une terrible tempête l'entraîne vers des contrées inconnues où vit un peuple paisible, mangeur de Lotos, cette fleur étrange qui procure l'oubli.
Ulysse embarque en hâte et aborde au pays des Cyclopes puis croise jusqu'au royaume d'Éole, le maître des vents. Déporté vers l'ouest, il échappe aux Lestrygons, des géants carnivores qui anéantissent sa flotte. Ulysse n'a plus qu'un seul navire quand il accoste chez Circé. Avant de repartir, la magicienne l'envoie au pays des Morts consulter l'ombre du devin Tirésias. Elle le prévient du charme fatal des Sirènes et des dangers de Charybde et Scylla. Passés ces écueils, Ulysse débarque dans l'île du Soleil où ses hommes affamés rôtissent quelques bœufs sacrés. Zeus foudroie les impies, seul Ulysse parvient à se sauver. Agrippé au mât brisé, il dérive jusqu'à l'île de Calypso, au bout du monde, où la nymphe le retient sept ans. Sur un radeau, il gagne l'île des Phéaciens qui le reconduisent à Ithaque.
Mais après vingt ans d'absence, une centaine d'hommes convoite son trône et sa femme. Déguisé en mendiant, Ulysse triomphe des épreuves imposées aux prétendants qu'il massacre avant de reprendre possession de son palais.

À travers toutes ces péripéties, Homère retrace l'interminable retour d'Ulysse. L'Odyssée ouvre un espace fantastique, peuplé de monstres et de déesses. Pourtant, le poème contient des instructions nautiques précises qui permettent de localiser certaines aires, certains lieux. À la suite de Victor Bérard et de Jean Cuisenier, lancés dans le sillage d'Ulysse, laissons-nous guider par le texte à la découverte des sites et de la civilisation homérique.

Mais Ulysse poursuit son voyage : depuis Homère, l'homme aux mille visages et aux mille déguisements n'a cessé de se métamorphoser à travers la littérature et l'art. De Virgile à Joyce, de Racine à Berlioz, il nous entraîne dans un voyage initiatique où chaque épreuve nous confronte un peu plus à nous-mêmes.

retour