La pensée religieuse marque une étape fondamentale avec Homère. Les dieux ne sont plus des êtres hybrides et inquiétants issus de Gaia, personnifiant les forces de la Nature : ils prennent figure humaine.
A l'image des hommes, ils forment une famille, celles des Olympiens, principaux dieux du panthéon grec : Zeus, le père et maître, ses frères Poséidon et Hadès, leurs sœurs Déméter et Hestia, son épouse Héra et leurs deux fils, Arès et Héphaïstos. Sortie des flots, Aphrodite est née du sang d'Ouranos. Viennent ensuite les enfants "illégitimes" de Zeus : Athéna (engendrée par lui seul), les jumeaux Apollon et Artémis, Hermès et enfin Dionysos, le petit dernier.
Comme les hommes, ces dieux ont des qualités et des défauts, des sentiments et des passions, un caractère complexe, parfois contradictoire. Comme les mortels, ils doivent s'incliner face au Destin. Homère ne cesse de les faire descendre sur terre. Ils interviennent directement dans la vie des humains, qu'ils protègent ou dont ils se jouent. Les dieux sont à la fois proches et lointains : proches quand ils apparaissent aux héros et qu'ils leur parlent, lointains quand ils communiquent par songes ou présages qu'il s'agit de bien interpréter.

Mais les dieux d'Homère sont moins raisonnables que les hommes dont ils incarnent les passions. Infidèles, jaloux, belliqueux, ce sont eux qui poussent à la guerre. Dans l'Iliade, ils combattent dans des camps opposés. Athéna, Héra et Poséidon s'engagent aux côtés des Grecs tandis qu'Apollon, Artémis, Arès et Aphrodite sont partisans des Troyens. Deux déesses ont un fils parmi les héros : Aphrodite est la mère d'Énée et Thétis, une des Néréides, celle d'Achille. Sur l'Olympe, Zeus tente de contenir leurs passions au sein d'assemblées divines qui préfigurent celles des futures cités grecques.

A l'époque d'Homère, et encore un ou deux siècles après lui, on tient la geste de chaque divinité pour une histoire véridique. C'est avec la naissance de la philosophie que les dieux tendront vers des concepts plus abstraits.

retour