Située sur le détroit des Dardanelles, au carrefour des routes maritimes entre l'Égée et la mer Noire, et à la porte des routes terrestres vers l'Anatolie, Troie fut une grande cité marchande de l'âge du bronze, riche et prospère, capable d'accueillir jusqu'à dix mille habitants. Au XIIIsiècle avant notre ère, à l'époque présumée de la guerre de Troie, les fortifications de la cité sont renforcées et un traité d'alliance est conclu avec les Hittites voisins contre une éventuelle menace venue de l'étranger, "par-delà les mers".
Un grand incendie ravage pourtant la cité dont les ruines seront réoccupées quelque temps avant que le site ne soit abandonné durant cinq siècles. Au même moment s'effondrent les deux grandes puissances rivales de l'époque : l'Empire hittite à l'Orient et les royaumes mycéniens à l'Occident. L'Egypte elle-même entre dans un âge sombre comme tout le bassin méditerranéen sous le coup de mystérieux envahisseurs : les "Peuples de la Mer". L'Iliade témoigne ainsi à la fois de l'apogée et de la fin d'un monde.

La chute de Troie marque le début des âges obscurs qui dureront cinq cents ans. Durant cette époque, l'écriture se perd en Grèce. Seuls restent la mémoire des hommes et le chant des aèdes qui, par transfiguration poétique, vont transmettre le souvenir de ces événements, avant qu'une civilisation nouvelle ne naisse, celle d'Homère et de son Iliade.

La légende remplace l'histoire : Pâris, un des fils du roi Priam, auquel Aphrodite avait promis de donner la plus belle femme du monde, séduit et enlève Hélène, femme du roi de Sparte Ménélas ; il l'emmène à Troie. Pour venger l'honneur de Ménélas, les chefs grecs, sous la conduite d'Agamemnon, entreprennent une expédition contre Troie.
Le siège de la ville durera dix ans avec des alternances de succès et de revers des deux côtés.
Les épopées homériques ne narrent que quelques épisodes survenus lors de la dernière année de la guerre de Troie. Elles s'inscrivaient dans un ensemble plus vaste, le Cycle troyen, perdu pour l'essentiel, mais dont la trame nous est connue.
L'épisode le plus célèbre de la guerre de Troie est évoqué par Homère dans l'Odyssée. Ulysse imagine une ruse pour investir la cité : faire entrer dans Troie un gigantesque cheval de bois renfermant une vingtaine de guerriers… Troie est entrée dans la légende.

Soucieux de se construire une mémoire qui hausse leur pays au rang des grands empires, les rois de France prétendront descendre de Francion, un des fils d'Hector réchappé de la cité en flammes. Au XIIsiècle, l'Histoire de Troie devient le prélude de l'histoire nationale, faisant de la France une nation aussi ancienne que l'empire romain fondé par un autre exilé troyen, Énée. La construction de Paris répond ainsi à celle de Rome par Romulus.

retour