Retour
Suite
La muse
Les neuf Muses
Homère parle de la Muse en général, mais elles sont neuf, filles de Zeus et de Mnémosyne, la déesse de la Mémoire. Quatre d'entre elles déterminent l'épopée et le chant. Calliope, mère du poète Orphée, épouse d'Apollon, préside à la poésie épique. Muse de l'histoire, Clio chante la gloire des guerriers et la renommée d'un peuple. Érato inspire la poésie lyrique et Euterpe, celle de la musique. Il y a encore Terpsichore, Muse de la danse, Thalie, celle de la comédie, Melpomène pour la tragédie et Polymnie la pantomime. Enfin Uranie, Muse de l'astronomie. Aucune n'est liée aux Arts plastiques qui relèvent directement d'Apollon.
Apollon et les muses
Fresque de Gian Francesco Romanelli, XVIIe siècle
Plafond de la galerie Mazarine
BnF, site Richelieu

Avec les Charites, ou Grâces, qui symbolisent le charme et la beauté, les Muses forment le cortège d'Apollon. Le dieu préside à leurs chants et les accompagne de sa lyre. Une des épithètes les plus fréquentes d'Apollon est musagète, c'est-à-dire "conducteur des Muses".
7/12