Les dessins des Travailleurs de la mer


"La mer, compliquée du vent, est un composé de forces". Elle est l’image d’une ouverture à l’Infini, au Tout-Autre, à la vie. Elle est aussi effacement des repères et danger du naufrage, lieu d’un risque essentiel.
En explorant quelques dessins choisis par Victor Hugo pour illustrer Les Travailleurs de la mer, les élèves entreront dans cet univers océanique avec ses terreurs et ses combats. Ils seront ensemble invités à choisir cinq images, représentant des lieux ou des personnages jouant un rôle décisif dans la quête initiatique de Gilliatt. Puis, chaque élève en retiendra une seule dont il s’attachera à rendre les effets par un texte de son invention, mêlant observation et imagination, qu’il lira ensuite à haute voix. Enfin, l’animateur lira le texte de Victor Hugo correspondant à chacun des dessins choisis. Ainsi, à travers le thème de la mer, c’est aussi les relations de l’image et du texte qui seront interrogés : si le dessin est une écriture, les mots offrent à l’évocation des contours infinis.

 

Victor Hugo et ses héros


Quasimodo, Gavroche, Cosette, Gilliatt ou Gwynplaine... les héros romanesques dont Hugo a ébauché le portrait sont assez peu nombreux mais ils proposent, à leur manière, une autre entrée dans le récit et dégagent des types récurrents dans l'ensemble de l'œuvre : celui du monstre, du héros tourmenté ou de l'enfant rebelle notamment.
En faisant défiler cette galerie de portraits, les élèves élaboreront ensemble, un lexique "hugolien" d'une trentaine de mots. Puis en partant d'un seul dessin, chacun d'eux étudiera, par un effort d'observation, l'idée qui en émane et en proposera, dans la forme qui lui convient (poème, discours, séquence narrative...), une évocation écrite à la manière de Victor Hugo. Ils seront ensuite amenés à lire leur texte, chacun leur tour. Puis, l'animateur lira le texte de Victor Hugo, correspondant au dessin choisi. Ce sera l'occasion de repérer ce qui fait la force du portrait chez Victor Hugo et d'observer comment, à travers chacun de ses personnages, il cherche à instruire, donne à penser, fait appel au cœur et à la conscience. Ce sera aussi l'occasion de confronter les ressources du dessin et de l'écriture dans l'invention des personnages.