Acrobates et jongleurs indiens
Album "Shir Dhang"
École moghole provinciale, fin XVIIe siècle
214 x 124 mm (page entière : 429 x 295). Gouache sur papier. Cadre à décor floral, marge de papier teint au bleu de cobalt et sablé d'or. Au verso, deux distiques persans sont calligraphiés en Nasta'liq, sans nom ni date
Bibliothèque nationale de France, département des Manuscrits, Smith-Lesouëf 247, f. 10v
© Bibliothèque nationale de France
Accompagnés de musiciens, ces acrobates des deux sexes se livrent, à l'occasion d'une fête, à des tours demandant une habileté prodigieuse. Le thème se rencontre assez fréquemment dans la peinture indienne, où il semble avoir joui d'une certaine popularité. On trouve aussi plusieurs peintures d'athlètes ou d'acrobates qui illustrent la Desakhya Ragini.
Les spectacles de bateleurs et d'acrobates étaient très goûtés du public, princier ou populaire. (F.R.)
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander