L'étalon rapporté de la Mecque par Mir Ibrâhim
Album "Shir Jang"
École moghole, seconde moitié du XVIIe siècle
238 x 292 mm (page entière : 295 x 428). Gouache sur papier. Cadre orné de volutes. Au verso, plusieurs pièces calligraphiées en persan, en écriture Nasta'liq, sans nom ni date. Au milieu de celles-ci figure un poème à la gloire du cheval
Bibliothèque nationale de France, département des Manuscrits, Smith-Lesouëf 247, f. 34v
© Bibliothèque nationale de France
D'après l'inscription en persan il s'agit du cheval nommé Zafar Mubarak, appartenant à mir Ibrahim, qui l'a acheté à la Mecque et rapporté en Inde. Ce cheval porte la marque "Zafar" sur la cuisse droite.
Plusieurs grands personnages ont porté le nom de Mir Ibrahim. Il semble cependant s'agir ici du fils d'un compagnon fidèle d'Aurangzeb, Shaykh Mir Kha wafi, mort en 1659. Il occupa différentes fonctions militaires sous le règne de l'empereur Aurangzeb et avait fait un voyage au Hedjaz, d'où il était revenu la dix-huitième année du règne d'Aurangzeb. Ce serait donc à son retour qu'il aurait fait faire le portrait de cet étalon, vers 1680, à l'époque où il reçut le titre de Muhtasham Khan. (F.R.)
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander