Le géant Udj 'Adi ibn Onoq
École moghole, vers 1600
288 x 171 mm (cadre 437 x 316). Gouache sur papier
Bibliothèque nationale de France, département des Manuscrits, Smith-Lesouëf 249, n° 6532
© Bibliothèque nationale de France
Selon la tradition islamique, le géant Udj était né dans la maison d'Adam et, grâce à sa taille, avait survécu au déluge. A l'époque de Moïse, il était âgé de 3 500 ans et c'est Moïse qui le tua de son sceptre. Il est ici représenté la tête prise dans la montagne qu'il avait voulu lancer sur l'armée de Moïse, tenant à la main le pic grâce auquel il avait pu arracher cette montagne.
Cette peinture magnifique, malheureusement non signée, paraît, comme le montre le bandeau qui subsiste en haut de la scène, provenir d'un manuscrit. Il s'agit très probablement d'un manuscrit commandé par Akbar. S'agit-il d'un manuscrit de la cosmographie persane, dérivée des Adjayeb ul-Makhluqat de Qazvini, dont Akbar aurait fait exécuter un exemplaire vers 1600 ? Il peut s'agir également, en effet, d'une histoire générale en persan, comportant, comme souvent, une longue partie consacrée aux périodes antiques. Ainsi, un autre manuscrit de la Bibliothèque nationale de France, (Suppl. persan 160, f. 93), renferme l'esquisse d'une peinture inachevée figurant aussi Udj la tête prise dans la montagne. (F.R.)
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander