Vasanta ("printemps" en sanskrit)
Recueil de peintures Radjpouth
Ecole moghole provinciale, rajpoute, fin du XVIIIe siècle ?
120 à 124 x 77 à 84 mm la feuille, chacune dans un encadrement (305 x 200 mm). Gouache sur papier ; 38 feuilles, dont 2 de garde.
Ragamala : album de 36 peintures orné de motifs floraux dorés (tranches bordées en papier saumon) assemblées en paravent ; les folios sont réunis dans le sens de la longueur. Reliure ornée de filets estampés à froid et d'une plaque centrale, d'écoinçons et de fleurons recouverts de papier doré estampé
Bibliothèque nationale de France, département des Manuscrits, Smith-Lesouëf 231, f. 5
© Bibliothèque nationale de France
Portant l'emblème vishnouïte sur le front, un jeune homme, qui a les traits et la peau bleue du dieu Krishna, danse pour célébrer le printemps : une femme joue du tambour, l'autre du tambourin ; deux battent la mesure (à l'aide de cymbales ?) ; la dernière porte un vase empli de rameaux de manguier (symbolisant le printemps ?).
 
On chante en Vasanta-raga :
"Dans ce printemps, où le vent qui souffle du Malaya s'adoucit par son passage à travers les lianes, au milieu des girofliers gracieux, et où les kokilas, mêlés aux essaims d'abeilles, font babiller le rustique abri des bosquets ; – dans ce printemps savoureux, à la fin duquel arrivent avec tant de peine les amants que l'absence a séparés, Hari [nom de Krishna] s'amuse ici ; il danse, ô mon amie, avec la troupe des jeunes filles." Gitagovinda I, 27, trad. H. Fauche, 1850. (G. C.)
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander