Davalpa monté sur un homme
Album "Portraits et costumes indien"
École moghole sub-impériale, vers 1585
Bibliothèque nationale de France, département des Estampes et de la Photographie, Réserve OD-49-4, f. 18 (Collection Gentil, don de 1785). Cat. RH n° 2-1
© Bibliothèque nationale de France
Cette image provient d'une version illustrée du célèbre traité encyclopédique ‘Aja ‘ib al-makhlukat (« Merveilles de la création »), rédigé en arabe par Qazvini (1203-1283) et dans lequel il décrit le monde, les astres, les signes du zodiaque, les peuples étranges, les animaux du ciel, de la terre et de la mer, les minéraux, la flore, mais aussi les monstres, combinaisons d'hommes et d'animaux, les êtres fantastiques (houri, dragon, djinn, pygmée, ours avec une tête de poisson, homme de Jabeh, avec la tête sur le tronc…). Ici, un homme porte sur ses épaules un davalpa, sorte d'elfe souvent malveillant qui fit son apparition dans l'imaginaire oriental vers le IXe siècle, et plus particulièrement en Perse. Le davalpa décrit par Qazvini appartient au peuple de la mer de Chine. Cette étrange créature ressemble à un être humain, mais ses jambes molles et sans os (ou « jambes de cuir ») ne peuvent le porter : aussi pour se déplacer doit-il monter sur un homme qui devient son esclave. Qazvini place les davalpa dans le Mazandaran, région qu'habitent les sagsar (cynocéphales).
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu