Prince dans son zenana durant la fête de la holi
Album "Batailles et sujets historiques de l'Inde et de Perse"
École moghole, XVIIIe siècle
Bibliothèque nationale de France, département des Estampes et de la Photographie, Réserve OD-44 FOL, f. 44. Don du colonel Gentil, 1785. Cat. RH n° 111
© Bibliothèque nationale de France
Auréolé, le prince est assis face à son épouse ; il fume le huqqa cylindrique doré. Au centre, huit femmes rassemblées autour d'un bassin fêtent la holi en s'aspergeant d'eau colorée à l'aide de seringues. À l'origine, la fête de la holi, qui salue l'arrivée du printemps, était exclusivement hindoue, mais les mariages des empereurs moghols avec des princesses rajputes introduisirent cette tradition jusqu'à la cour. Ce portrait est peut-être celui de Sultan Muizz ud-Din, futur empereur Jahandar Shah (régnant 1712-1713), fils aîné de Bahadur Shah et d'une persane, en compagnie de sa concubine Lal Kanwar. La plupart des historiens s'accordent à dire qu'il fut le premier des Timurides à être totalement dépourvu des qualités nécessaires à la fonction de souverain. Après quelques mois de règne, il fut assassiné sur ordre de son neveu Farrukhsiyar.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander