Visite du chanteur soufi Shir Muhammad auprès d'Abul Hasan Qutb Shah
Album "Dames et Seigneurs persans, Ministres, Généraux, Docteurs, et autres peintures parmi lesquelles il se trouvent des modèles d'écriture arabes"
Par Govardhan II (?)
École moghole (d’après une peinture deccani), vers 1720
Bibliothèque nationale de France, département des Estampes et de la Photographie, Réserve OD-43 PET FOL, f. 24. Cat. RH n° 118
© Bibliothèque nationale de France
Tana Shah, « roi du (bon) goût », est le surnom d'Abul Hasan Qutb Shah, dernier sultan de Golconde qui régna de 1672 à 1687, date à laquelle il fut vaincu par l'empereur Aurangzeb et emprisonné au fort de Daulatabad jusqu'à sa mort. On connaît de nombreux portraits d'Abul Hasan dans sa maturité, barbe fournie et stature imposante, toujours vêtu de façon somptueuse, alors que ceux le représentant jeune restent rares. Avant son règne, Tana, qui était mystique, esthète, poète, amateur de musique et érudit, avait vécu à Gulbarga pour y suivre l'enseignement de Shah Raju, direct descendant de Gisu Daraz (1321-1422), célèbre saint, adepte du soufisme. Shah Raju et son fils, lui-même poète mystique, restèrent des proches de Tana lorsqu'il devint sultan de Golconde. Ici, Tana Shah est vêtu comme un mullah, les genoux maintenus par un yogapatta qui aide à la méditation. Sur une terrasse, agrémentée d'un bassin carré et surplombant un lac que l'on devine entre les arbres, le futur sultan est assis en compagnie du chanteur soufi Shir Muhammad Nawai dont le tanpura est à terre. Ils sont en compagnie de trois assistants et entourés d'objets raffinés, aiguière, porcelaine de Chine, sabres, coussins, tandis qu'un serviteur, debout derrière Tana, agite un morchhal.
Le soufisme est un mouvement spirituel, mystique et ascétique de l'Islam.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander