Yusuf arrive chez Zulaikha
Album "Batailles et sujets historiques de l'Inde et de Perse"
École moghole, vers 1750
Bibliothèque nationale de France, département des Estampes et de la Photographie, Réserve OD-44 FOL, f. 32. Don du colonel Gentil, 1785. Cat. RH n° 144
© Bibliothèque nationale de France
Dans l'enceinte de grès rose d'un palais, Zulaikha, l'épouse du roi Putiphar, est assise sur un trône ; derrière elle, une suivante agite un morchhal. L'histoire raconte que les dames de la cour de Misr se moquèrent de Zulaikha, ne comprenant pas pourquoi la femme du roi d'Egypte était amoureuse d'un serviteur. Aussi, convoqua-t-elle Yusuf (Joseph) à l'improviste. On voit ici ces dames, occupées à éplucher des oranges, se pâmant ou se blessant les doigts par inadvertance avec leur couteau, tant elles sont subjuguées par la beauté de Yusuf. L'homme le plus beau qui ait existé, auréolé, vêtu d'un jama vert (symbole de la vie pour un soufi), apporte de l'eau et une serviette.
Yusuf et Zulaikha, très populaire en son temps, reste le plus célèbre des sept mathnawis du poète persan Mullah Nur al-Din Abd al-Rahman Jami (1414-1492), un mystique qui vécut à Hérat et rejoignit l'ordre des soufis de Naqshbandi. Ce récit d'origine biblique donna lieu à un grand nombre de manuscrits illustrés : le passage du Coran concernant Joseph (sourate 12, Yusuf), est familier aux musulmans sunnites et une version en a été écrite en persan par Nishapuri.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander