Gajendramoksha
Awadh ?, vers 1760
Bibliothèque nationale de France, département des Manuscrits, Sanscrit 338, f. 276v. Don du colonel Gentil, 1778
© Bibliothèque nationale de France
Outre un ensemble de miniatures mogholes, le colonel Gentil rapporta de l'Inde 39 volumes manuscrits en sanscrit qu'il déposa à la Bibliothèque du roi. Ce petit volume de format oblong est l'un d'eux. Chaque page comporte cinq lignes manuscrites sanscrites en écriture régulière nagari et danda rouges ; gouache et rehaut d'or et encadrement d'une bande jaune et de filets rouge et noir, sur papier indien. L'ouvrage comporte cinq récits, sorte de pot-pourri de textes brahmaniques, chacun étant illustré d'une très petite enluminure. Le cinquième extrait est consacré à l'épisode Gajendramoksha, qui est raconté notamment dans le Bhagavata Purana. Gajendra, le roi des éléphants, en se baignant dans un lac, est saisi par un crocodile qui essaie de l'entraîner sous les eaux. Après une lutte de plusieurs siècles, Gajendra implore Vishnu Karivarada, ici sur un trône couvert de fleurs de lotus. De son disque, le dieu tue le crocodile et le délivre. Cette scène de la délivrance de l'éléphant s'intitule Gajendramoksha (délivrance de Gajendra) ou encore Karivarada (grâce accordée) et souligne la puissance de la Foi.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander