Pandaram et sa femme
Album de 52 "Costumes de l'Inde"
Tanjore, vers 1795-1800
Bibliothèque nationale de France, département des Estampes et de la Photographie, OD-40(C) PET FOL, f. 35. Don Alexis Hubert Rouart, 1903. Cat. RH n° 307-35
© Bibliothèque nationale de France
Couple de pandaram, nom donné aux dévots de Shiva, surtout dans le sud de l'Inde. L'homme, barbu et aux très longs cheveux, tient un morchhal en plumes de paon dans la main droite et un éventail (pankha) dans l'autre ; la femme est munie d'un flacon et d'une courte lance. Tous deux, vêtus de couleur rose saumon, portent les marques sectaires des shivaïtes.

Exécutées par un moochy (basse caste des travailleurs du cuir, mais aussi des peintres), ces images sont probablement de la même main ou proviennent du même atelier. Elles représentent des Indiens du sud de la péninsule, le plus souvent des couples dans leurs occupations. Œuvres documentaires, elles reflètent la civilisation comme le quotidien de l'Inde. Produites dès la fin du XVIIIe siècle pour les résidents français et anglais, ces images se détachaient à l'origine sur fond uni. Au tournant du siècle, elles adoptèrent un décor standard composé d'un ciel bleu zébré verticalement par de larges nuages gris bordés de blanc et de bosquets à la touche impressionniste, surmontés de fins palmiers. Au sol, de couleur jaune, se dessinent les ombres des figures en forme de C aplatis. Bien qu'assez raides, tous les personnages sont peints avec finesse. Le dessin des étoffes est raffiné : certains costumes sont appliqués de feuilles d'or frottées à l'agate, puis minutieusement piquées à l'aiguille pour donner l'illusion du relief.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu