Vishnu Yoganarasimha
"Divinités indiennes", deux albums de 195 illustrations
Sud de l'Andhra Pradesh (au nord de Madras), limitrophe du Karnataka, vers 1720-1730
Bibliothèque nationale de France, département des Estampes et de la Photographie, OD-40 PET FOL - Cat. RH 293a(9)
© Bibliothèque nationale de France
Cette réincarnation de Vishnu en homme-lion, autrement dit ni vraiment homme, ni vraiment animal, est surtout vénérée dans l'Andhra Pradesh. Elle se réfère à l'histoire suivante : Krishna dit dans la Bhagavad Gita qu'à chaque fois que le dharma (la loi éternelle) est en danger et que l'injustice prend trop d'importance dans le monde, il prend naissance afin de rétablir la loi. Or Hiranayakashipu, un démon qui grâce à ses austérités avait obtenu le don de ne pouvoir être tué ni par un humain ni par un animal, ni sur la terre ni au ciel, ni pendant la nuit ni pendant la journée, etc. risquait de devenir trop puissant. Vishnu se réincarna alors en Narasimha, ni homme ni animal, afin de libérer le monde de l'injustice de Hiranyakashipu.
Le yogi (yoganarasimha) maîtrise, quant à lui, le mental qui ne peut comprendre le monde qu'en le divisant et le subdivisant en catégories incessantes, du fait de ses cinq sens externes. A cause de ces catégories l'être humain devient aveugle à "ce qui est", situé au-delà des catégories. D'où la forme assumée de Vishnu en dehors des catégories : "ni ceci, ni cela" (neti, neti en sanscrit). (S. J.)
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu