Sarasvati
"Divinités indiennes", deux albums de 195 illustrations
Sud de l'Andhra Pradesh (au nord de Madras), limitrophe du Karnataka, vers 1720-1730
Bibliothèque nationale de France, département des Estampes et de la Photographie, OD-40 PET FOL - Cat. RH 293a(26)
© Bibliothèque nationale de France
Épouse de Brahma, la déesse du savoir tient ici les Védas dans sa main gauche, et dans sa main droite, un collier de rudraksh (symbole de Shiva utilisé pour la prière). Elle joue de la vina (symbole du son primordial et de la joie) et se tient sur un asana posé sur deux perroquets.
Avant d'arriver à l'état d'éveil par le biais de la méditation ou de la prière, l'aspirant à la connaissance suprême doit maîtriser les Védas et ses auxiliaires (Vedanga) afin d'avoir une bonne base (d'où probablement la référence aux perroquets).
Ganga, Yamuna et Sarasvati sont les trois déesses qui représentent également les trois nadis (rivières ou canaux subtils) Ida, Pingala et Sushumna, les trois voies principales par lesquelles le souffle circule dans le corps humain. Le Sushumna représente Sarasvati car une fois que le pratiquant de la science du yoga a accès au Sushumna, il est en mesure de réveiller son énergie vitale (la kundalini) qui se trouve lovée à la base de la colonne vertébrale. (S. J.)
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu