Arjuna
"Divinités indiennes", deux albums de 195 illustrations
Sud de l'Andhra Pradesh (au nord de Madras), limitrophe du Karnataka, vers 1720-1730
Bibliothèque nationale de France, département des Estampes et de la Photographie, OD-40 PET FOL - Cat. RH 293a(41)
© Bibliothèque nationale de France
Long poème rédigé en sanskrit, le Mahabharata a été rédigé entre le IVe siècle av. et le IVe siècle apr. J.-C. C'est une épopée, dont le récit relate une guerre dynastique, au cours de laquelle les héros, les frères Pandava, fils de Pandu, reconquièrent la souveraineté sur la terre, dont leurs cousins les ont privés à l'occasion d'une partie de dés truquée. Cette guerre est aussi la mise en scène épique d'une fin du monde, destinée à préluder, dans le contexte d'une conception cyclique du temps, à sa renaissance.
Pandu n'a de fait engendré aucun de ses fils. En effet, ayant blessé un ascète à la chasse, Pandu est victime d'une malédiction : s'il s'unit à ses épouses, il mourra au moment du plaisir. Kunti, sa première épouse, va utiliser le don qu'elle a reçu d'un brahmane : elle peut demander à n'importe quel dieu de lui donner un fils. Elle décide de choisir avec Pandu les pères divins de leurs fils. Indra, le roi des dieux, sera le géniteur de leur troisième fils, Arjuna, la perfection. Fidèle compagnon de Krishna dans le Mahabharata, il est reconnaissable à son arc.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu