Ravana
"Divinités indiennes", deux albums de 195 illustrations
Sud de l'Andhra Pradesh (au nord de Madras), limitrophe du Karnataka, vers 1720-1730
Bibliothèque nationale de France, département des Estampes et de la Photographie, OD-40 PET FOL - Cat. RH 293a(51)
© Bibliothèque nationale de France
Personnage du Ramayana, Ravana signifie "celui qui crie" en sanscrit. On l'appelle également Paulastya car il était le petit-fils du sage Pulastya. Ravana est le chef des Asuras ou Rakshasas (démons) et roi de Lanka, royauté qu'il a usurpée en en dépossédant son beau-frère Kubera. Il possède dix têtes (raison pour laquelle il est aussi appelé Dashanan ou Dashvadan) et vingt bras.
On raconte qu'il avait prié Brahma pendant dix mille ans et que, tous les mille ans, il lui offrait une de ses têtes. Il en offrit ainsi neuf et, alors qu'il s'apprêtait à offrir la dixième, Brahma, satisfait du sérieux de sa dévotion, exauça son vœu de ne pouvoir être tué ni par un démon, ni par un dieu. Muni de cette protection, Ravana sema la terreur partout autour de lui et conquit tous les royaumes, excepté celui de Kartavirya. Il essaya même de soulever le mont Kailash, demeure de Shiva. Shiva s'y appuya alors d'une telle façon que cela écrasa les doigts de Ravana. Ce dernier pria ensuite Shiva pendant mille ans tout en hurlant de douleur et c'est ainsi qu'il prit le nom de Ravana. Satisfait de ses prières, Shiva le débarrassa enfin de ses maux.
Ravana était un grand savant connaisseur des Vedas et un fervent dévot de Shiva. Cependant, il commit l'erreur d'enlever Sita, la femme de Rama alors que ce dernier vivait en exil dans la forêt. Suite à une longue bataille, Rama finira par tuer Ravana pour libérer Sita. (S. J.)
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu