Yama
"Divinités indiennes", deux albums de 195 illustrations
Sud de l'Andhra Pradesh (au nord de Madras), limitrophe du Karnataka, vers 1720-1730
Bibliothèque nationale de France, département des Estampes et de la Photographie, OD-40(A) PET FOL - Cat. RH 293b(113)
© Bibliothèque nationale de France
Dieu védique, Yama est le gardien de la loi cosmique (dharma raja) et dieu de la mort. Il est également appelé Kala, le Temps. Il vient, monté sur son buffle, recueillir l'âme de ceux qui ont atteint la limite du temps de vie qui leur a été accordé sur terre. Un des ses attributs, représenté ici dans sa main droite, est la massue. Vivasavant (le brillant) est le père de Yama, le procréateur qui conduit cette chaîne logique (la création, la naissance et la mort) à sa fin. Il est, vraisemblablement, soit le feu, soit le soleil ou bien les deux : le soleil en tant que feu divin.
Le dialogue le plus connu en Inde sur l'essence de la vie et de la mort est celui de Nachiketa, un jeune brahmane délibérant avec Yama dans la Katha Upanishad (I/I/20-29, I/II/1-25). Yama dissuade d'abord Nachiketa d'essayer d'en savoir plus : "Que tu es innocent Nachiketa ! Pourquoi veux-tu savoir une chose pareille ? C'est un secret inaccessible même aux dieux. Demande-moi le royaume de cette terre et tout ce que tu veux mais n'insiste pas pour savoir ce qui est très subtil !" Nachiketa refuse toutes les tentations matérielles offertes par Yama, et faisant ainsi preuve d'une grande maturité, il oblige Yama à lui délivrer le secret de ce qui arrive après la mort. Cédant à son intense sincérité, Yama lui délivre alors le moyen de vaincre la mort et d'échapper à la roue des renaissances. (S. J.)
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu