Ganesha et sa parèdre
"Divinités indiennes", deux albums de 195 illustrations
Sud de l'Andhra Pradesh (au nord de Madras), limitrophe du Karnataka, vers 1720-1730
Bibliothèque nationale de France, département des Estampes et de la Photographie, OD-40(A) PET FOL - Cat. RH 293b(144)
© Bibliothèque nationale de France
Ganesha, fils de Parvati et de Shiva, assis de face, à la carnation rouge avec l'une de ses parèdres (Riddhi ou Siddhi) assise sur son genou gauche. Il tient un fragment de sa défense cassée dans une main droite. Divers récits relatent l'origine de sa tête d'éléphant et de sa défense perdue : selon une légende, Shiva s'étant retiré pour une longue période de méditation, Parvati se sentant abandonnée décida de se faire un fils. Elle le façonna avec un peu de poussière de son corps. Avant de prendre son bain quotidien, elle chargea son fils de garder la porte. Quand Shiva rentra, au terme de sa méditation, il trouva Ganesha bloquant la porte de sa maison. Ignorant qu'il avait un fils, il lui trancha la tête. Devant le chagrin de son épouse, Shiva promit de remplacer la tête de son fils par celle du premier être vivant qu'il rencontrerait. Ce fut un éléphant. Shiva cassa l'une de ses défenses en lui tranchant la tête et depuis Ganesha porte la défense qui lui manque dans sa main.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu