Dasaratha et l'ascète Rishyashringa
"Divinités indiennes", deux albums de 195 illustrations
Sud de l'Andhra Pradesh (au nord de Madras), limitrophe du Karnataka, vers 1720-1730
Bibliothèque nationale de France, département des Estampes et de la Photographie, OD-40(A) PET FOL - Cat. RH 293b(176)
© Bibliothèque nationale de France
Cette image illustre un épisode du Ramayana. Dasharatha, roi d'Ayodhya, organisa le plus grand rituel de sacrifice appelé Ashwamedha Yagya, le sacrifice du cheval, dans le but d'obtenir un fils héritier. Pour respecter au plus près les rites védiques les meilleurs connaisseurs des védas furent invités, ainsi que tous les rois des pays voisins, des amis, etc. Un autel de sacrifice (yagyavedi) fut érigé et tout le matériel nécessaire fut réuni selon les consignes des Védas. Le parfait sage et ascète Rishyashringa (à gauche) dirigea les opérations accompagné du roi Dashratha (à droite) et d'autres sages comme Vashishtha. Pendant ce sacrifice un cheval est lâché. Il parcourt la distance qu'il souhaite, dans la direction qu'il veut jusqu'à ce qu'il revienne à son point de départ. Durant cette période l'on offre la part du sacrifice (havishya) par le biais du feu du sacrifice (homa-agni) à tous les dieux et à tous les éléments de l'univers, afin qu'ils soient satisfaits et accordent le ou les vœux pour lequel le sacrifice a été entrepris.
Sur le plan symbolique le cheval qui erre représente l'esprit (et les sens) incontrôlable qu'il faut sacrifier par le moyen d'actions purificatrices et le feu l'élément purificateur. Une fois l'esprit apaisé, le sacrifiant a accès à la connaissance du Soi, symbolisée ici par Rama, réincarnation de Vishnu, qui sera le fils tant attendu du roi Dashratha. (S. J.)
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu