Dabshalim et Bidpaï
Ibn al-Muqaffa’, Kalila wa Dimna
Égypte ou Syrie (?), milieu du XIVe siècle.
Papier, 119 f., 30 × 23 cm
BnF, département des Manuscrits, arabe 3467, f. 3
© Bibliothèque nationale de France
Tiré de la première version indienne, le conte-cadre qui sert à introduire les fables, montre ici le roi indien Dabshalim interroger le philosophe Bidpaï.
Le souverain est assis, genoux repliés sur un trône à quatre pieds dont le haut dossier jaune d'or est ornementé de motifs décoratifs noirs. Il porte une barbe noire. À ses pieds, le philosophe, assis en tailleur, est vêtu d’une longue robe rouge à motifs de fleurs vertes et blanches, garnie en dessous des épaules de tiraz, bandes tissées en fils d'or. Leur conversation est indiquée par le mouvement de leurs mains et celui de leurs têtes, légèrement penchées. Le mobilier de cette scène d'intérieur est extrêmement limité. Seul le sol, indiqué par une bande épaisse bleue à rayures figurant un tapis et le trône indiquent ici que l'on est à l'intérieur d'un palais.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu