L’homme et les deux femmes
Ibn al-Muqaffa’, Kalila wa Dimna
Égypte ou Syrie (?), milieu du XIVe siècle.
Papier, 119 f., 30 × 23 cm
BnF, département des Manuscrits, arabe 3467, f. 58
© Bibliothèque nationale de France
Lors d'une guerre, un soldat reçut comme butin un laboureur et ses deux femmes en esclavage. Il les laissait affamés et presque nus. Un jour qu'ils étaient partis chercher du bois, l'une des femmes trouva un lambeau d'étoffe dont elle se couvrit. L'autre épouse se mit alors à l'insulter en lui reprochant d'être nue. À ce quoi l'homme l'accusa de dénigrer la première alors qu'elle-même était tout aussi nue. La morale de cette histoire est qu'on ne doit préjuger de la honte de quelqu’un sans s'interroger sur la sienne.
La scène est composée de trois personnages. À droite, le laboureur à la barbe noire et au turban blanc, porte un fagot sur l'épaule. À coté de lui, sa femme, torse nu, porte un pagne bleu et un léger voile rose lui couvre le haut des épaules. À gauche, comme suspendu en l'air, un homme vêtu d'une tunique rouge se détache sur un papier très blanc remplaçant un morceau découpé. La comparaison avec un manuscrit très proche de celui-ci, laisse présumer qu'une deuxième femme peinte se trouvait à cet emplacement.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu