Le combat des hiboux et des corbeaux
Ibn al-Muqaffa’, Kalila wa Dimna
Égypte ou Syrie (?), milieu du XIVe siècle.
Papier, 119 f., 30 × 23 cm
BnF, département des Manuscrits, arabe 3467, f. 78 v°
© Bibliothèque nationale de France
Le corbeau exécute ici son plan pour se venger des hiboux. S'introduisant parmi eux, il se fit passer pour une victime rejetée par les siens. Malgré la défiance de certains, il gagna la confiance de leur roi et pénétra dans leur territoire. Il demanda alors subrepticement aux corbeaux de réunir du bois et d'allumer un grand feu devant la caverne où vivaient les hiboux durant la journée.
La peinture illustre le moment le plus dramatique de l'histoire. Située dans une montagne constituée d'un amoncellement de rochers bleus, la caverne est obstruée par les larges flammes rouges se dégageant d’un feu de bois. Perpendiculairement, quatre corbeaux battent énergiquement des ailes, pour souffler et attiser le feu. Les hiboux prisonniers, ne pouvant sortir sans se consumer, meurent étouffés. Le mouvement dynamique des corbeaux noirs et gris s'oppose à la masse confuse et immobile des hiboux dont seuls se distinguent les gros yeux ronds. Les couleurs vives et contrastées contribuent à la force de la scène.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu