Sourate III, La famille de 'Imrân, 116-154
Coran
Espagne, (Grenade ?), 1304.
Parchemin, 132 f., 17,5 × 16,7 cm
BnF, département des Manuscrits, arabe 385, f. 15v-16
© Bibliothèque nationale de France
L'écriture fine du texte coranique est rythmée par les horizontales que forment les kâf et les sâd, ainsi que le larges boucles des 'ayn, des mîm, des lâm et des alif finaux. Le ya' final est ici replié sous la lettre qu'il suit sous la forme d'un trait horizontal.
Dans les manuscrits, l'écriture arabe présente un aspect différent en Orient (Mashreq) et en Occident (Maghreb). Deux lettres sont ponctuées différemment : le fâ' est accompagné d'un point suscrit au Mashreq, d'un point souscrit au Maghreb, le qâf, au ductus presque semblable, est accompagné de deux point suscrits au Mashreq, d'un point suscrit au Maghreb. Du point de vue du tracé, l'écriture maghrébine présente des courbes descendantes en demi-cercle, une indentation du alif médian ou final, et l'on perçoit nettement une ligne horizontale sur laquelle semble reposer l'écriture. Avec le développement de l'imprimerie, le style maghrébin a peu à peu disparu de la production écrite courante, mais il continue d'être utilisé dans un but décoratif : titres de livres ou encore outils de communication voulant attirer l'attention sur le caractère maghrébin des événements qu'ils annoncent.

À la mort du Prophète en 632, il n'existait pas de recension continue de la révélation. Quelques fragments étaient écrits, mais c'est surtout dans la mémoire des Compagnons que le texte était conservé. Ceux-ci transcrivirent et rassemblèrent ce dont ils disposaient. Le calife 'Uthmân (644-656) entreprit de faire rassembler et confronter ces textes, et le travail d'une commission aboutit à la constitution d'une vulgate dite "uthmanienne" envoyée dans les grandes villes du monde musulman, ainsi qu'à la destruction des textes antérieurs. Les exemplaires les plus anciens du Coran qui ont été conservés contiennent cette vulgate, à l'exception d'un fragment conservé au Yémen présentant une succession de sourates différente.
 
 

> partager
 
 

> l'ouvrage sur Gallica
> l'image sur Gallica : page1, page2
 
 
 

 
> copier l'aperçu