Sourates XXI, Les Prophètes, 69-112 à XXII, Le Pèlerinage, 1-5
Coran
Espagne, (Grenade ?), 1304.
Parchemin, 132 f., 17,5 × 16,7 cm
BnF, département des Manuscrits, arabe 385, f. 69v-70
© Bibliothèque nationale de France
Le Coran fixe les cinq obligations des musulmans que sont la shahâda (prononciation de la profession de foi), les cinq prières quotidiennes, l'aumône, le jeûne du mois de ramadan et le pèlerinage à La Mecque, ainsi que la manière de les accomplir. La XXIIe sourate (al-Hajj) institue le pèlerinage à la Kaaba, construction établie à La Mecque que le Coran rattache à Abraham, et qui donnait déjà lieu à un pèlerinage avant l'apparition de l'Islam. Cette sourate contient aussi des indications qui constituent des sources du droit musulman concernant l'abattage des animaux destinés à la nourriture.

Le style coufique des titres de sourates mis en œuvre dans ce coran diffère de l'écriture ancienne ainsi nommée par les nombreux éléments décoratifs ajoutés aux formes des caractères. Le retour vers la droite des parties inférieures de certaines lettres (ici râ', waw), les ajouts au tracé (hâ, 'ayn et nûn), les demi-palmettes (alifs, tâ' marbûta), distinguent cette écriture de celle des copies du Coran réalisées jusqu'au Xe siècle auxquelles on donne le nom de coufique. Des éléments décoratifs du même type sont souvent présents dans des inscriptions ornementales comme dans des manuscrits, notamment pour la calligraphie des titres, mais ils n'ont pas été mis en œuvre pour la copie du Coran lui-même.
 
 

> partager
 
 

> l'ouvrage sur Gallica
> l'image sur Gallica : page1, page2
 
 
 

 
> copier l'aperçu