Séance 7 : Procession de la fin du mois de ramadan à l'extérieur de la mosquée
Muhammad al-Qâsim al-Harîrî, al-Maqâmât (Séances)
Miniatures et calligraphie de Yahya ibn Mahmûd al-Wâsitî, Iraq, 1237.
Papier, 167 f., 37 x 28 cm
BnF, département des Manuscrits, arabe 5847, f. 19
© Bibliothèque nationale de France
Sur ce feuillet, à l'extérieur de la mosquée, la procession de la fin de ramadan n'attend que le signal de départ. L'artiste brosse une scène pleine de couleur et débordante de vie : les trompettes semblent sur le point de retentir et les chevaux, la patte levée, piaffent d'impatience, prêts à frapper le sol de leurs sabots. Perchés sur leurs montures harnachées pour la parade, les cavaliers tiennent de grandes bannières calligraphiées à la gloire de Dieu. La construction de la peinture évite la monotonie : drapeaux, calicots et trompettes se dressent de biais ou à la verticale, équilibrant les lignes verticales formées par les hommes et leurs chevaux. Le batteur debout, dépassant les autres musiciens, rompt avec l'alignement des visages. Le mulet pointe ses longues oreilles au milieu des chevaux dont les robes aux couleurs variées rajoutent à la vivacité du tableau.
Cette scène pleine de mouvement s’oppose à celle plus statique située sur la page en regard. La grande bannière noire à gauche répond aux drapeaux et à la robe de l’imam à droite, équilibrant ainsi l’ensemble de la composition.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu