Séance 10 : Abû Zayd et son fils leurent le gouverneur
Muhammad al-Qâsim al-Harîrî, al-Maqâmât (Séances)
Miniatures et calligraphie de Yahya ibn Mahmûd al-Wâsitî, Iraq, 1237.
Papier, 167 f., 37 x 28 cm
BnF, département des Manuscrits, arabe 5847, f. 26
© Bibliothèque nationale de France
Un vieil homme accuse un bel adolescent d’avoir tué son fils. L’affaire est portée devant le gouverneur. Celui-ci, charmé par le jeune homme, cherche à régler le conflit à l’amiable en proposant de l’argent au vieillard pour qu’il retire sa plainte. Mais en fait les deux ennemis sont Abû Zayd et son fils, de mèche pour leurrer le gouverneur.
La scène montre l'entrevue chez le gouverneur. Siégeant tel un prince, il est assis sur un trône noir aux coins rehaussés d'or posé sur un piédestal en briques. Ses vêtements le différentient des autres personnages. Il porte un court manteau vert orné de bandes dorées et un turban assorti à la couleur de sa barbe, ses bottes noires indiquent son origine militaire. Il tient à la main une lance et sa posture, une jambe repliée sur le siège ainsi que l'expression de son visage, lui donnent un air caricatural. À moitié dissimulé derrière le pilier qui soutient le trône, un jeune homme imberbe regarde furtivement la scène.
Devant lui, vêtu d'une robe rose qui laisse entrevoir un pantalon blanc, Abû Zayd tend la main avec véhémence vers le gouverneur tandis que de sa main gauche, il désigne le jeune homme pour l'accuser. Celui-ci est habillé avec élégance d'un costume plus élaboré, robe verte et chasuble surlignée d'or.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu