Séance 11 : Al-Hârith et Abû Zayd dans une taverne
Muhammad al-Qâsim al-Harîrî, al-Maqâmât (Séances)
Miniatures et calligraphie de Yahya ibn Mahmûd al-Wâsitî, Iraq, 1237.
Papier, 167 f., 37 x 28 cm
BnF, département des Manuscrits, arabe 5847, f. 33
© Bibliothèque nationale de France
Al-Hârith et ses compagnons trouvent un guide pour traverser le désert. Arrivés à Anah au bord de l'Euphrate, leur guide disparaît soudainement après avoir reçu son salaire. Ils le retrouvent dans une taverne très animée où Abû Zayd se trouve au milieu des buveurs.
Toujours dessinée selon le même principe, la demeure comporte ici deux étages. En bas à gauche, derrière une rangée de jarres, un musicien joue du luth dans une alcôve. Presque au centre, Abû Zayd trône, un verre à la main. Devant lui est posée une corbeille de figues de Barbarie. Un homme à la barbe noire, peut-être al-Hârith, se tient debout à côté et lui parle à grand renfort de gestes. À droite, un jeune esclave noir à demi nu foule le raisin tandis qu'un adolescent verse le vin dans un entonnoir afin de le filtrer dans une large coupe. À l'étage derrière une balustrade de bois ajourée, deux convives attablés devant leurs verres, sont occupés à boire et à discuter dans la pièce centrale. À leur gauche, l’échanson attrape une jarre pleine que lui tend un autre serviteur. Des jarres sont rangées de part et d'autre dans des celliers. Sur le toit de la maison, un grand arc de cercle bleuté symbolise le ciel avec la lune pour figurer la nuit tandis que deux arcs roses plus petits représentent sans doute les étoiles.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu