Séance 43 : Al-Hârith et Abû Zayd conversent avec un homme à l'entrée d'un village
Muhammad al-Qâsim al-Harîrî, al-Maqâmât (Séances)
Miniatures et calligraphie de Yahya ibn Mahmûd al-Wâsitî, Iraq, 1237.
Papier, 167 f., 37 x 28 cm
BnF, département des Manuscrits, arabe 5847, f. 138
© Bibliothèque nationale de France
Alors qu'il chemine sur son chameau, al-Hârith rencontre Abû Zayd endormi près de sa monture. Ils chevauchent ensemble jusqu'au matin et arrivent dans un village.
Les deux amis montés sur leurs chameaux luxueusement harnachés pénètrent dans le village. Ils pointent l'index droit vers un personnage, vêtu d'une longue robe rouge et chaussé de bottes noires, debout à gauche de la page. La tête levée dans leur direction, il semble les écouter ou répondre à leurs questions. Des bandes d'herbe aux délicates fleurs beige pâle et rouge définissent plusieurs plans ; le premier où se trouvent nos héros et leurs montures, étonnantes de vérité, le second rempli par une petite mare dans laquelle viennent s'abreuver des chèvres noires et marron, l'arrière plan enfin où la ville se dévoile à nous. Sur la gauche, à coté d'un palmier dattier, se dresse une mosquée au dôme bleu et au minaret ceint d'une balustrade rouge. De grandes calligraphies ornent sa façade. Un bazar à coupoles s'ouvre sur une suite d'arcades abritant des échoppes où s'activent différents personnages. Les marchands conversent à grand renfort de gestes avec leurs clients hommes et femmes. Le village se termine par une tour à porte fortifiée que garde un porte lance. Hors de l'enceinte à droite, une femme est en train de filer de la laine à la main avec une quenouille. Les animaux domestiques ne sont pas oubliés, un coq et une poule sont perchés sur une échoppe, un bovidé surgit d'une arcade.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu