Un traité d’hippiatrie réalisé en Inde
Faras-nâme (Livre des chevaux)
Lucknow (Inde) ?, vers 1750-1760.
Papier, 63 f., 22,2 × 12,3 cm
BnF, département des Manuscrits, supplément persan 1554, f. 20 v°-21
© Bibliothèque nationale de France
Réalisé en Inde moghole au XVIIIe siècle, ce manuscrit tardif reflète l’intérêt profond que la civilisation islamique ne cessa de porter au cheval tout au long de son histoire, comme en témoignent, dès le XIIIe siècle, les traités d’hippiatrie illustrés à Bagdad. Ne comportant ni nom de copiste ni date d’exécution, le volume se rattache au genre des Faras-nâme, qui désigne, en persan, les manuels traitant des chevaux et de l’équitation.
Le texte, Tarjama-i Sâlôtar-i asbân, est l’une des traductions persanes du traité sanscrit Sâlihôtra. Les vingt et une miniatures délicatement exécutées représentent les différentes races de chevaux et les particularités de leur robe.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu