Les colombes prises au piège
Ibn al-Muqaffa’, Kalila wa Dimna
Syrie ?, vers 1222.
Papier, 146 f., 28 × 21,5 cm
BnF, département des Manuscrits, arabe 3465, f. 84 v°
© Bibliothèque nationale de France
Ce célèbre recueil de fables trouve sa source dans deux épopées indiennes, le Panchatantra et le Mahabharata, traduites du sanscrit en pehlevi (moyen-perse), puis, par Ibn al-Muqaffa’ qui les a considérablement enrichies, du pehlevi en arabe. Ne portant aucune mention de date ou de lieu, ce manuscrit orné de quatre-vingt-dix-huit miniatures est la plus ancienne copie conservée du Kalila wa Dimna. Il est très proche stylistiquement du volume des Maqâmât daté de 1222.
La fable illustrée ici, La Colombe au collier, évoque l’amitié qui unit la colombe, le rat, le corbeau, la gazelle et la tortue. La colombe et quelques-unes de ses congénères, peintes en bleu, sont prises dans le filet d’un oiseleur qui les a appâtées avec des graines. Vêtu d’une courte tunique rouge et armé d’une massue, l’homme, embusqué derrière l’arbre, se précipite vers elles, comme l’indique le mouvement de ses jambes.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander