Shîrîn à son bain
Nezâmi, Khamseh (Cinq poèmes)
Bâghbâd (Turkménistan) et [Ispahan ? (Iran)], 1619-1624.
Papier, 386 f., 36 × 24 cm
BnF, département des Manuscrits, supplément persan 1029, f. 49 v°
© Bibliothèque nationale de France
Peut-être réalisé pour le gouverneur d’une des provinces orientales de l’Iran safavide, ce manuscrit exceptionnel comprend la totalité du Khamseh, et s’inspire sans doute d’un exemplaire exécuté pour la bibliothèque des Safavides. Résultat de cinq années de travail, il est le fruit de la collaboration de plusieurs artistes, dont celle d’un calligraphe de renom, ‘Abd al-Jabbâr Esfahâni. La scène représentée ici, l’une des plus célèbres de l’épopée romanesque de Khosrow et Shîrîn, montre la belle princesse en train de se baigner dans une source, peignant ses longs cheveux. Revenant de la chasse, le roi (le Chosroès sassanide), qui l’a surprise dénudée, ne peut en détacher son regard.
L’extraordinaire richesse des couleurs, l’emploi de tons vifs, comme le rose ou l’orangé, contrastent étonnamment avec la simplicité de la composition. Sous un ciel d’or, le peintre a créé ici un paysage idéal, dominé par la présence d’un immense platane au feuillage automnal déployant ses longues branches.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander