Bahrâm Gûr et la princesse de Chorasmie dans le Pavillon vert
Nezâmi, Khamseh (Cinq poèmes)
Shushtar [ou Chirâz] et Qazvîn (Iran), vers 1560.
Papier, 282 f., 36 × 25 cm
BnF, département des Manuscrits, supplément persan 1956, f. 159 v°
© Bibliothèque nationale de France
Ce manuscrit au décor étonnamment riche a été copié pour Qâsem-‘Ali Soltân Dorghût-Oghlu, gouverneur de la province de Shushtar, au Khuzistan. Encartées dans de précieux papiers colorés ou marbrés, les soixante-sept peintures et les enluminures auraient été réalisées peu de temps après à Chirâz. Le dernier et le plus abouti des « cinq poèmes », Haft paykar (Les Sept Portraits), conte l’histoire du prince Bahrâm Gûr, dont chacune des sept épouses est associée à un pays, une couleur, un signe du zodiaque et un jour de la semaine. Le prince rend ici visite, un lundi, à la princesse de Chorasmie dans un pavillon à dôme vert, couleur associée à la Lune. La miniature, à dominante verte, se prolonge dans la marge, épousant l’architecture du lieu. Le couple princier, au centre, préside le banquet. Carafes et plat de grenades (consommées lors des libations de vin) sont disposés sur les tapis. Au premier plan, musiciens et danseurs réjouissent les cœurs.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu