Le souverain Bahrâm Gûr recevant une princesse indienne dans le pavillon Noir
Mir ‘Ali Shir Navâ’ î, Kolliyât (Recueil de toutes les œuvres)
Herât (Afghanistan), 1526-1527.
Papier, 469 f., 38 × 26,5 cm
BnF, département des Manuscrits, supplément turc 316, f. 357v
© Bibliothèque nationale de France
Dans la ville de Herât, sous les Timourides, s’opère une symbiose turco-persane, dont le ministre et grand poète Mir ‘Ali Shir Navâ‘î est emblématique. Maîtrisant parfaitement les deux langues, il s’attacha néanmoins à démontrer la supériorité du turc sur le persan. Copié longtemps après sa mort, cet impressionnant recueil en turc oriental – qui comptait à l’origine 864 feuillets – est constitué d’adaptations d’œuvres persanes célèbres. La beauté du manuscrit, réalisé à Herât en 1526-1527, témoigne de l’éclat que connaissait encore la ville malgré l’exode des artistes – à Samarkand et Boukhara – après sa conquête par les Ouzbeks puis les Safavides.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander