Le voyage nocturne du Prophète
Mir Haydar, Mira‘j-nameh
Herât (Afghanistan), 1436.
Papier, 265 f., 34 × 25,5 cm
BnF, département des Manuscrits, supplément turc 190, f. 26 v°
© Bibliothèque nationale de France
À peine esquissé dans le Coran, l’épisode du mira‘j fait l’objet d’une littérature mystique qui raconte en détail le voyage nocturne et miraculeux de Muhammad à travers les sept cieux jusqu’au trône divin. Un manuscrit unique retrace ce récit en plus de soixante miniatures.
Achevé dans l’atelier royal timouride de Herât en 1436, il est copié en turc oriental, en caractères ouïgours, avec des titres en arabe et des légendes en turc et en persan. Son iconographie s’inspire de motifs bouddhistes ou chamaniques hérités des turco-mongols. Au folio 26 (verso), sur un ciel bleu vif constellé d’étoiles et de tourbillons de feu, le Prophète, le visage découvert, chevauche sa monture fantastique, al-Burâq, une jument à tête de femme couronnée. Sa silhouette tout entière est ceinte d’un halo de flammes d’or. Dans un vêtement aux couleurs chatoyantes, l’archange Gabriel, les ailes déployées, le précède et le guide dans son voyage. À gauche de l’image se tiennent les prophètes Noé et Idris. Muhammad est représenté ici tel qu’il est décrit de manière idéale dans certains textes de dévotion.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander