Cinquième volume d'un coran (qui en comptait sept)
Bost (Afghanistan), 1111-1112.
Papier, 125 f., 20,2 x 15,1 cm. Reliure ancienne (XIVe siècle), peut-être égyptienne, en maroquin brun estampée d'un décor de mandorle, signé Hasan sur les contreplats gaufrés.
BnF, département des Manuscrits, arabe 6041, f. 2 v-3
© Bibliothèque nationale de France
Les marges de ce coran comportent de nombreux décors enluminés à motifs géométriques ou à dessins floraux stylisés. La double page initiale, reproduite ici, où l'on remarque déjà la présence d'une sorte de motif de nuages sur lesquels se détache le texte, suit une double page entièrement couverte d'un décor enluminé, elle-même précédée d'une page où deux cartouches enluminés indiquent le titre et le numéro de tome. L'enlumineur, 'Ali b. 'Abd al-Rahman, a signé à côté du copiste.br />Bost, cité bâtie à date fort ancienne au confluent de l'Helmand et de l'Arghandâb, était située au centre d'une région rendue fertile et prospère par l'irrigation, et jouait un rôle militaire et commercial important. La ville possédait de beaux édifices. En 1111-1112, capitale provinciale, elle se trouvait dans le domaine du souverain ghaznavide Mas'oud III. En 1149, Bost sera conquise et livrée au pillage par les Ghourides.
On ignore pour qui fut réalisé ce magnifique petit coran. Son ornementation fort riche est à mettre en rapport avec les restes architecturaux que les archéologues ont découverts à Bost, notamment avec les décors sculptés des salles des palais. Ce coran atteste l'existence d'une activité artistique de haut niveau dans le domaine du livre à Bost.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu